Editorial

25 Novembre 2013

Les PMAs en ligne de mire de la conférence de Bali

Lancé en 2001, avec pour objectif de corriger les déséquilibres et les imperfections des accords commerciaux issus des négociations d'Uruguay (1986-1993), le cycle de Doha avait suscité un grand espoir pour les pays en développement. Mais après douze années de négociations infructueuses, le cycle est désormais bloqué, pris au piège des jeux d'intérêts des puissances commerciales du Nord et des relations de pouvoir entre ces pays développés et les puissances économiques émergentes du Sud.

Ce blocage du cycle de Doha a installé la  désillusion chez les PMA, désormais sceptiques sur les ca

pacités du système commercial multilatéral à prendre en charge leurs préoccupation de longue date. Résoudre les problèmes des PMA ne devrait pas être une contrainte insurmontable pour les Membres de l'OMC. Les préoccupations qu'ils ont exprimées ont déjà fait l'objet d'un travail technique complet. Il ne manque donc plus que la volonté politique pour qu'elles soient mises en œuvre.  C'est que nous apprenons dans l'interview que l'Ambassadeur Shankar D. Bairagi, Ambassadeur du Népal et coordonnateur des PMA à l'OMC  a  accordé à Passerelles. Son interview résume les attentes des PMA en quatre points : une décision sur les voies et moyens de mettre en œuvre l'accès en franchise de droits et sans contingents ; l'adoption de règles préférentielles d'origine simples et flexibles ; une avancée dans le domaine du coton ; et  l'opérati

Ce numéro de Passerelles pose le débat et explique sans détours les questions principales de l'agenda de la conférence ministérielle. Le choix de donner la parole aux PMA est une option réaliste car tous s'accordent pour reconnaitre que la valeur du cycle de Doha sera mesurée à l'aune de sa capacité à faire avancer la cause des PMA. C'est pourquoi la question du paquet pour les PMA  est d'une importance cruciale.onnalisation de la dérogation sur les services.

Nous vous souhaitons une excellente lecture et nous vous invitons à lire notre revue anglophone Bridges Africa qui parait chaque mois sur le site http://ictsd.org/news/bridges-africa/.

Continuez à suivre l'actualité sur le commerce et le développement durable en Afrique à travers le site web de Passerelles http://ictsd.org/news/passerelles/

This article is published under
2 Septembre 2015
Le Secrétariat de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES), un traité intergouvernemental regroupant 181 parties, et l’Union...
Share: 
14 Septembre 2015
Les représentants des pays de la Communauté économique des États d’Afrique centrale (CEEAC) ont tenu un sommet extraordinaire, à la fin du mois d’août, en vue de coordonner leurs positions en matière...
Share: