La Commission de statistique de l’ONU adopte un ensemble d'indicateurs pour mesurer les ODD

18 Mars 2016

La Commission de statistique de l’ONU a adopté, la semaine passée, un ensemble de 230 indicateurs de mesure du développement durable. Considérés comme « la dernière pièce manquante » du puzzle que constitue l’Agenda 2030, ces indicateurs serviront de base pour évaluer les progrès effectués dans la réalisation des 17 Objectifs de développement durables (ODD).

Les 230 indicateurs seront peaufinés au cours des prochains mois, ainsi qu’au gré des efforts déployés par les pays et les agences internationales pour mesurer les progrès accomplis eu égard aux 169 cibles relatives aux ODD.

L’Agenda 2030, qui comprend les ODD, a été adopté l’année passée au cours du Sommet des Nations unies sur le développement durable, après près de cinq ans de négociations. Les ODD succèdent aux objectifs du Millénaire pour le développement, qui ont expiré à la fin de l’année 2015 (voir Passerelles, 28 septembre 2015).

Parmi la diversité des indicateurs, qui comprennent notamment les niveaux de malnutrition, la proportion de femmes occupant des postes de direction, ou encore les émissions de CO2 par unité de valeur ajoutée, l’ensemble inclut certains indicateurs conçus pour mesurer les progrès concernant les cibles relatives au commerce qui sont incorporées dans le cadre des ODD.

Dans le cadre de l’ODD 2 sur la lutte contre la faim, le progrès concernant la cible 2.b, qui vise à corriger et prévenir les restrictions commerciales et les distorsions sur les marchés agricoles mondiaux, sera mesuré en utilisant les niveaux de soutien aux producteurs estimés ainsi que les subventions aux exportations agricoles. En décembre dernier, lors de la 10ème conférence ministérielle de l’OMC, les membres de l’organisation ont décidé d’éliminer ce type de subventions (voir Passerelles, 23 décembre 2015).

S’agissant de l’ODD 8 sur la promotion d’une croissance économique inclusive, le progrès sur la cible 8.a, qui concerne l’aide pour le commerce, sera mesuré en utilisant les niveaux d’engagement et de déboursement d’aide pour le commerce. Pour l’ODD 15 sur les écosystèmes terrestres, le progrès concernant les cibles relatives au commerce illégal d’espèces protégées sera mesuré en évaluant la proportion de spécimens braconnés ou illégalement trafiqués par rapport commerce total d’espèces sauvages.

Selon de nombreux responsables, évaluer le progrès dans le cadre d’un ensemble de priorités et d’objectifs si large sera un véritable défi. L’adoption des indicateurs ne constitue que la première étape d’un long processus.

« Les indicateurs de mesure des ODD nécessiteront de produire et d’analyser une quantité de données sans précédent – et il est évident que cela représente un grand défi pour les systèmes nationaux de statistique, dans les pays en développement comme dans les pays développés », a souligné le Secrétaire général adjoint de l'ONU aux affaires économiques et sociales, Wu Hongbo, dans ses remarques lue par le Secrétaire général adjoint chargé du développement et de la coopération économiques, Lenni Montiel, lors de la session.

Wu Hongbo a aussi noté que ce cadre global devra également être complémenté par des indicateurs supplémentaires pour évaluer des questions nationales, régionales et thématiques.

L’ensemble d’indicateurs adopté par la Commission va désormais être transmis au Conseil économique et social des Nations unies (ECOSOC) et à l’Assemblée générale pour adoption. Cette dernière tiendra sa 71ème session en septembre. Un autre événement clé de l’agenda international sera le début de l’examen de la mise en œuvre de l’Agenda 2030, qui s’effectuera sous l’égide d’un forum politique de haut niveau à partir de juillet.


Rapport ICTSD
Source: “UN Statistical Commission endorses global indicator framework”, Nations Unies, 11 mars 2016.

11 Avril 2017
Le président du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina, a terminé la semaine passée une mission de quatre jours en Inde en vue de préparer les assemblées annuelles...
Share: 
20 Avril 2017
Les gouvernements ont convenu le 7 avril de nommer l’ambassadeur kenyan auprès de l’OMC, Stephen Karau, à la présidence des négociations agricoles de l’organisation genevoise, mettant ainsi fin à...
Share: