Lamy exhorte les membres à aller plus vite en vue de la conférence de Bali

23 Juillet 2013

Pascal Lamy a déclaré: "Il nous reste environ 40 jours ouvrables avant la fin juillet, que je considère comme la dernière station-service avant l'autoroute qui mène à Bali" durant la réunion informelle du comité des négociations tenue le 3 juin 2013 à Genève. «Nous devons avancer sur le fond dans cette période pour avoir une chance de parvenir aux résultats espérés à Bali et d'établir une feuille de route pour la suite», a-t-il poursuivi, avant de faire le point sur les avancées notées dans chacun des sujets en cours de négociation, en préparation de la neuvième conférence ministérielle.

Plus précisément, les parties entendent accélérer les discussions en vue de parvenir à un consensus sur l'accord sur la facilitation des échanges, les négociations agricoles et le dossier des PMA. Si des avancées sont notées sur chacun de ces sujets, force est de reconnaître que les obstacles subsistent, au point de pousser certains observateurs à se demander si les membres seront bien au rendez-vous à Bali.

Au sujet de l'accord sur la facilitation des échanges, dont la conclusion pourrait selon certains observateurs sauver la conférence de Bali de tout échec, les avancées sont notées mais les désaccords entre les parties sur certains points du texte subsistent. On note environ 500 points en suspens alors que le délai approche. L'ambassadeur de l'UE à l'OMC, Angelos Pangratis, a ainsi invité les membres à «un engagement sérieux», qui a fait défaut jusqu'ici.

Des avancées sont aussi notées quant au dossier agricole avec les deux propositions en cours d'examen du G-20 sur l'administration des contingents tarifaires et sur la proposition du G-33 la constitution de stocks publics pour améliorer la sécurité alimentaire afin d'aider les agriculteurs pauvres. Toutefois, les résultats obtenus jusqu'ici ne semblent pas refléter le consensus entre les membres avec, notamment, les Etats-Unis et l'UE qui continuent de s'opposer à la proposition du G-20 sur la concurrence à l'exportation, au moment où celle du G-33 suscite des controverses.

Enfin, quant au «paquet développement» qui concerne un ensemble des mesures liées aux besoins de développement des PMA; des progrès sont notés suite à la présentation par ce groupe de leurs propositions aux différentes délégations qui ont promis d'examiner celles- ci dans les prochains jours. Ces propositions viseraient, entre autres, la mise en œuvre de l'ensemble des décisions sur l'accès aux marchés en franchise de droits (DFQF) prise lors de la Conférence ministérielle d'Hong Kong en 2005; l'amélioration et le renforcement des mesures sur le traitement spécial et différencié (TSD) en faveur des pays en développement, l'opérationnalisation de la dérogation sur les services au profit des PMA convenue en 2011 lors de la huitième conférence ministérielle de l'OMC, le renforcement des mesures d'assistance technique, sans oublier les préoccupations sur le coton.

This article is published under
23 Juillet 2013
Le commerce et l'énergie ont été au cœur des préoccupations durant la tournée africaine du Président Barak Obama durant le mois juin, avec l'annonce de diverses initiatives visant à promouvoir l'...
Share: 
23 Juillet 2013
A quelques mois de la 9ème conférence ministérielle de l'OMC prévue à Bali en Indonésie, en décembre prochain, le calme qui règne dans les capitales africaines est sans doute le meilleur baromètre...
Share: