Parvenir à un accord pour éviter un échec à Bali

11 Mars 2013

Plus de 11 ans après, les négociations du cycle de Doha, communément appelé programme de Doha pour le développement lancé en 2001, n’ont toujours pas donné de résultats significatifs. Le cycle est toujours dans l’impasse au point de pousser certains à se poser la question de savoir s’il n’est pas temps d’envisager d’abandonner Doha ? D’autres par contre ne semblent pas être démotivés par les contraintes et ont réaffirmé leur volonté de poursuivre les négociations en vue de parvenir à un accord. Conscients de l’impossibilité de conclure le cycle dans sa globalité, les membres ont décidé de rationnaliser leurs efforts en misant sur les sujets moins controversés et plus à même de conduire vers un compromis. Des personnalités des milieux du commerce ont exprimé l’engagement politique dont les pays font preuve à travers de nombreuses déclarations optimistes. «Il y a une volonté d’arriver à un résultat à Bali, nous avons besoin d’un succès» a déclaré le ministre suisse du commerce, Johann Schneider à Davos à l’occasion du forum économique mondiale. A sa suite, Pascal Lamy a invité les Membres à avancer vers un consensus d’ici l’été.
La plupart des Membres estiment qu’un échec à Bali n’est pas une option envisageable. Et un accord sur la facilitation pourrait bien aider dans ce sens.

Sources

Les pays de l’OMC veulent un accord Facilitation des échanges

Moins de tracasseries administratives à la frontière

This article is published under
11 Mars 2013
Le 43 ème forum économique mondial s'est tenu à Davos du 23 au 26 janvier. Le thème retenu cette année, le « dynamisme résilient » exprime la capacité de s'adapter aux contextes changeants, résister...
Share: 
11 Mars 2013
Les pays membres de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) s'activent pour parvenir à un accord sur la facilitation des échanges commerciaux, point inscrit à l'ordre du jour de la 9ème conférence...
Share: